dimanche 20 mai 2018

♦ Le Voyageur sans bagage, Jean Anouilh

Auteur → Jean Anouilh
Editions → Folio (Théâtre) 
Pages → environ 60
Date de sortie → 1937
 Note : 4/5
♦ Résumé
Je ne suis pas Jacques Renaud; je ne reconnais rien ici de ce qui a été à lui. Un moment, oui, en vous écoutant parler, je me suis confondu avec lui. Je vous demande pardon. Mais, voyez-vous pour un homme sans mémoire, un passé tout entier, c'est trop lourd à endosser en une seule fois. Si vous voulez me faire plaisir, pas seulement me faire plaisir, me faire du bien, vous me permettriez de retourner à l'asile. Je plantais des salades, je cirais les parquets. Les jours passaient... Mais même au bout de dix-huit ans - une autre moitié exactement de ma vie - ils n'étaient pas parvenus, en s'ajoutant les uns aux autres, à faire cette chose dévorante que vous appelez un passé.

♦ Avis
alinéaCela faisait un long moment que j'avais envie de me replonger dans une pièce de théâtre mais je n'arrivais jamais à me décider sur la pièce en question. J'ai utilisé la fonction "livre au hasard" dans ma PAL Livraddict et je suis tombée sur "Le Voyageur sans bagage" de Jean Anouilh, que j'ai lu au format eBook. 

alinéaCette pièce est divisée en 5 actes et raconte l'histoire de Gaston, qui après la guerre n'a plus aucun souvenir de son passé et vit dans un asile depuis 17 ans. Le personnel de l'asile dans lequel il se trouve se met alors en quête de la famille de cet homme. De nombreuses familles ayant perdu un proche pendant la guerre répondent alors présentes à cet appel. Gaston va partir en expédition dans le but de rencontrer ces familles, et plus particulièrement la famille Renaud où il (re)rencontrera sa mère, son frère ainsi que son amante de l'époque. Chacun leur tour, ils vont essayer de lui rappeler les souvenirs de Jacques Renaud pour découvrir s'il s'agit de Gaston ou non. Mais Gaston va découvrir que ce Jacques Renaud n'a rien en commun avec ce qu'il pense être lui car il s'agit d'un homme mauvais et malhonnête, qui de surcroît a tué un ami par accident et a trahi son frère en s'éprenant de sa femme. La famille Renaud essaie par tous les moyens de prouver à Gaston qu'il est en fait Jacques en essayant de faire resurgir en lui des souvenirs, tous plus farfelus les uns que les autres. Mais Gaston s'y refuse catégoriquement : il n'a aucune envie d'être Jacques Renaud. Nous suivons donc son aventure au fur et à mesure à travers cette quête de famille et d'identité à la fois.

alinéaCette pièce de théâtre m'a laissé une très bonne impression, tout d'abord grâce à l'histoire mais également grâce au style de l'auteur qui était très agréable à lire. C'est toujours un petit peu délicat lorsqu'on lit une pièce de théâtre car nous avons au départ toute une liste de personnages et très peu de descriptions les concernant. Pourtant ici, cela ne m'a absolument pas posé problème puisqu'il n'y a pas énormément de personnages. Je dirais même que le fait de ne pas avoir beaucoup d'informations sur les protagonistes sert l'histoire, car cela créé une sorte de suspense et de mystère : on a hâte d'arriver à la fin pour savoir si Gaston et Jacques sont effectivement la même personne ou non. Mais évidemment, je ne vais pas vous le dire, haha !

alinéaEn parlant de la fin, j'ai adoré comment elle a été amenée par l'auteur car cela nous permet de nous interroger sur notre propre identité et je dois avouer avoir été assez surprise qu'une pièce de théâtre me fasse cet effet ! Quoi qu'il en soit, si comme moi vous souhaitez vous réconcilier avec le théâtre ou simplement le découvrir, je vous conseille cette lecture à 100% ! 

Avez-vous lu "Le voyageur sans bagage" ? 
Ou d'autres œuvres de Jean Anouilh ? 
Merci d'avoir lu et à très bientôt pour une nouvelle chronique ! 

•♥ Laura 
@lectureculture

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire