Fourni par Blogger.

preview

Des souris et des hommes, John Steinbeck

by - mars 30, 2018

Auteur → John Steinbeck
Editions → Folio
Date de sortie → 1937
 Note : 3,5/5

♦ Résumé
Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.
- Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc.
Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l'autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.
- Non, j'vous en prie, supplia-t-il. Oh, j'vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait.
Elle se débattait vigoureusement sous ses mains...
- Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j'ai encore fait quelque chose de mal.
Il m'laissera pas soigner les lapins.

♦ Avis
alinéaEn formation à Lyon pour la semaine, j'avais emmené dans mes bagages "Des souris et des hommes" de John Steinbeck, car vous aviez été très nombreux à me le conseiller sur Instagram. Je l'ai lu très rapidement, 3h30 de train donc c'était bouclé ! Heureusement que j'avais pris un autre livre pour la semaine (le livre d'ado de ma mère complètement niais mais je vous en parlerai plus tard)

alinéaBref ! "Des souris et des hommes" raconte l'histoire de George et Lennie, un petit homme vif avec un regard constamment inquiet et son contraire : un homme énorme avec des yeux pâles et de larges épaules tombantes. Les deux hommes doivent travailler dans les ranchs afin de gagner leur vie, mais ce genre de travail leur permet à peine de manger au jour le jour, ils n'ont donc pas la possibilité d'économiser pour l'avenir. Lennie et George ont un rêve commun : avoir leur propre affaire et y élever des animaux (surtout des lapins), vivre comme bon leur semble sans avoir à rendre de comptes. George est celui qui prend toutes les décisions car Lennie est certes grand et fort mais de toute évidence, il n'a reçu que très peu d'éducation. George demande à Lennie de ne pas parler pour ne pas qu'il dise de bêtises et qu'ils se fassent tous les deux renvoyer. Les propriétaires du ranch dans lequel ils partent travailler ne voient pas d'un bon œil la relation étrange entre George et Lennie, car ils pensent que George profite du fait que Lennie ne soit pas intelligent pour récupérer sa part de la paye...

alinéaDès le début du roman, on comprend que quelque chose cloche avec Lennie. Il a une obsession : caresser ce qui est doux et beau. On apprend par la suite qu'avant que sa tante ne le confie à George, Lennie passait son temps à attraper des souris pour les caresser. Il les caressait si fort qu'il finissait toujours par les tuer. Cette étrange obsession lui causera alors des ennuis car il ne s'en tiendra pas aux souris... George va faire de son mieux pour le protéger car il est persuadé qu'il ne fait pas cela par désir de tuer ou parce qu'il est mauvais, mais ce n'est pas l'avis de tout le monde... je ne vous en dit pas plus !


alinéaBien que très dure, la fin était prévisible... Après avoir lu la dernière page, j'avais encore plein de questions en tête ! C'est une histoire intéressante pour l'époque, notamment de par les questions qu'elle traite, à savoir la misère des travailleurs pendant la Grande Dépression, le racisme, la place des femmes dans la société... Cependant,  je dois avouer que je n'ai pas vraiment été transportée par l'histoire en elle-même, même si certains passages sont très éprouvants et émouvants. Je ne me suis pas attachée aux personnages, au contraire, je les ai tous trouvé plutôt antipathiques ! C'est le genre de classiques qu'on lit pour enrichir sa culture générale, ce n'est pas juste une histoire "sympa". 

alinéaEn conclusion, ma lecture a été vraiment agréable et c'est en grande partie car la plume de John Steinbeck est sublime. C'est un style assez particulier car il est à la fois grossier et soutenu par moments. J'ai presque eu l'impression de lire une pièce de théâtre car il y a une grande prédominance des dialogues dans ce livre. Il y a tout de même quelques parties descriptives, et ce sont ces parties justement, qui sont écrites dans un style tout simplement magnifique. En tout cas, ça me donne envie de lire d'autres œuvres de Steinbeck; je pense me diriger prochainement vers "A l'est d'Eden" ou "Les raisins de la colère", que me conseillez-vous ? 

Avez-vous lu "Des souris et des hommes" ? 
Ou d'autres œuvres de John Steinbeck ? 
Merci d'avoir lu et à très bientôt pour une nouvelle chronique ! 

•♥ Laura 
@lectureculture

You May Also Like

0 commentaires